Programme national d’art oratoire

 Ressources pour l’art oratoire

Ressources générales

Formulaires

Ressources pour la formation

Témoignage d’une cadette

IMG_5577Lorsque j’ai joint les cadets de l’Aviation royale du Canada cinq ans passés, je n’avais aucune idée de tout ce que le programme avait à offrir. Je croyais que le programme des cadets portait seulement sur la marche militaire, les uniformes et la formation de futurs soldats, mais au fil des ans, j’ai pu constater qu’il comprend beaucoup plus. Comme cadette de l’Air, j’en ai appris davantage sur la musique, la survie et la politique. J’ai appris à faire du canot, à enseigner et à piloter. Je me suis découvert des compétences que j’ignorais posséder, telle que l’art oratoire.

Le programme d’art oratoire n’est pas une activité connue des cadets de l’Air (étonnamment, il semble que les gens n’en parlent pas beaucoup), mais il représente l’une des compétences les plus utiles que quelqu’un peut avoir. Que les gens le veuillent ou non, il est fort probable que toutes les personnes du Canada devront parler en public d’une façon ou d’une autre dans leur vie. Cela pourrait être pour une entrevue d’emploi, une présentation à l’école ou même un discours lors d’un mariage. L’art oratoire est présent partout et le programme des cadets donne l’occasion de le pratiquer, mais également de devenir des orateurs efficaces par la rétroaction des juges et des mentors. Par des compétitions locales, régionales, provinciales et nationales, des jeunes de partout à travers le Canada se préparent pour ce que la vie leur réserve.

Je suis Pearl Barnes, une cadette de l’Air de Saskatchewan, et en 2016, j’ai participé à la Compétition nationale d’art oratoire à Richmond, en C.-B. Mais ne soyez pas dupe! Je n’ai pas voyagé jusqu’à Vancouver seulement pour parler. Pendant quatre jours, les onze autres participants et moi avons visité Vancouver, Victoria et les environs, prenant part à des visites guidées, visitant des musées, et prenant le traversier. Nous avons goûté des mets familiers comme des hamburgers et des pâtes et des mets non familiers comme les sushis et le thé aux perles. Nous avons vu des arbres incroyablement grands, d’immenses montagnes et de vastes eaux d’océan. Mon moment préféré du voyage est lorsque nous avons « survolé le Canada ». Nous sommes entrés dans un grand édifice où nous nous sommes fait diriger dans une pièce ressemblant à une salle de cinéma. Lorsque nous étions assis, les lumières se sont éteintes, nos chaises ont décollé du sol, et l’écran gigantesque devant nous s’est illuminé avec une vue d’hélicoptère des endroits les plus magnifiques du pays. À chaque nuage que nous traversions, nous pouvions le ressentir sur nos visages (nous étions littéralement aspergés d’une fine brume d’eau). Cette activité, quoiqu’elle ait été ma préférée de tout le voyage, n’était qu’une parmi tant d’autres activités extraordinaires auxquelles nous avons eu la chance de participer.

Cette année, au milieu de toutes les activités amusantes, j’ai remporté la première place à la compétition. Cela m’empêche de participer à toute autre compétition d’art oratoire à l’avenir puisqu’il serait injuste pour les autres d’affronter un gagnant national. Puisque je ne peux plus participer, je souhaite veiller à ce que les gens participent pour moi. Je veux que tous apprennent ce que j’ai appris et se sentent aussi sûrs de parler en public que moi. J’adore l’art oratoire. Cela m’a rendue plus à l’aise d’enseigner à des cadets de mon escadron, et je ressens cette sensation merveilleuse lorsque je monte sur le podium et que je vois le public. Je me sens de plus en plus à l’aise lorsque je parle au public, mais cette sensation reste toujours.

J’adore les cadets de l’Air et j’ai touché à presque toutes les activités du programme : fanfare, camping, danses, exercices militaires, enseignement aux cadets, et licence de pilote. De toutes ces activités, l’art oratoire est une de mes préférées. Chaque fois que je participe à une compétition, je ressens une excitation de parler au public, j’ai la chance de rencontrer de nouvelles personnes et de me perfectionner. On nous offre même des collations, un avantage de plus! Je ne peux plus participer à l’une de mes activités préférées, mais d’autres cadets à travers le Canada le peuvent! Vous pouvez vivre la même joie et excitation que j’ai ressentie devant le public, et acquérir une compétence qui sera utile pour les années à venir. L’art oratoire est une occasion incroyable qui fait partie d’un programme encore plus incroyable, et je le recommande fortement.

Pearl Barnes, gagnante 2016 de la Compétition nationale d’art oratoire

Commandité par

Lockheed Martin logo

 

 

 

               Le transporteur officiel de la Ligue des cadets de l’Air